La Parenthèse

Les femmes constituent aujourd’hui la majorité des personnes en situation de précarité.

Les impacts directs et indirects de cette précarité entraînent des difficultés à se projeter, la solitude, un rapport déprécié à son corps et à l’estime de soi, une absence de soins et des problèmes de santé.

La programme « La Parenthèse » devrait voir le jour à Vénissieux (69), pour une phase de test qui débuterait en Janvier 2019.

L’origine du projet :

Par son expérience personnelle de femme en situation de précarité financière, Anne Marie LAURENT se rend compte qu’il est compliqué de prendre soin de soi quand on est submergé par les problèmes : précarité rime souvent avec chômage et isolement.

Après avoir rencontré des femmes bénéficiaires de colis alimentaires à Vénissieux et les avoir interrogées sur leurs besoins, l’association SoS Féeminité décide de mettre en place programme autour de la socio-esthétique.

Grâce à ce projet, des femmes en situation de précarité recréeront du lien social tout en travaillant sur la mise en valeur des mains, du visage, sur leur tenue vestimentaire et sur les comportements à adopter lors d’un entretien professionnel afin de répondre aux objectifs suivants :

  • Favoriser l’insertion professionnelle.
  • Encourager une reprise de confiance et une revalorisation de la personne.
  • Recréer du lien, sortir de l’isolement.

Bénéficiaires du programme :

Un groupe de 8 femmes, majeures, en situation de difficulté socio-économique, au chômage ou sans activité professionnelle.

 

Exemple de contenu des ateliers collectifs :

Atelier de colorimétrie : une technique qui permet de choisir une tenue adaptée pour un entretien d’embauche

Atelier soin des mains : L’occasion d’apprendre à serrer la main « Le premier contact »

Atelier soin du visage : Avoir la peau soignée, lumineuse… Se rendre présentables le jour de l’entretien